Login | Register

Penser en mouvement : une étude collaborative de l'animation comme pédagogie alternative pour la visite de groupe dans l'exposition d'art contemporain

Title:

Penser en mouvement : une étude collaborative de l'animation comme pédagogie alternative pour la visite de groupe dans l'exposition d'art contemporain

Lemaire, Marie-Hélène (2015) Penser en mouvement : une étude collaborative de l'animation comme pédagogie alternative pour la visite de groupe dans l'exposition d'art contemporain. PhD thesis, Concordia University.

[img]
Preview
Text (application/pdf)
Lemaire_PhD_F2015.pdf - Accepted Version
5MB

Abstract

Mon travail de thèse analyse la manière dont l'équipe d'éducateurs muséaux de DHC/ART Fondation pour l'art contemporain développe de manière collaborative la perspective de l'animation en tant que pédagogie alternative pour la visite de groupe dans l'exposition d'art contemporain. Moi-même éducatrice dans cette équipe, je théorise la figure de l'animatrice muséale (R. Barthes, 1977) afin de repenser le rôle potentiel de celle-ci. Selon cette perspective, toutes les participantes à la visite interprètent les œuvres via une pensée en mouvement, où l'expérience esthétique engage tout particulièrement les sensations des corps en mouvement dans l'espace. Cette méthodologie somatique féministe met au défi la pédagogie muséale patriarcale qui est magistrale, distanciée, objective, divisant le corps et l'esprit. Pour élaborer celle-ci, je puise aux concepts de corporéité (E. Grosz, 1994) et de mouvement (M. Sheets-Johnstone, 2011), à la méthodologie des concepts migratoires (M. Bal, 2002), ainsi qu'à la réflexivité somaesthétique (R. Shusterman, 2009).

L'épistémologie du mouvement conceptualise la visite de groupe comme un espace fluide de devenir-autre où les participantes développent une ontologie féministe de l'impermanence, de l'indétermination et de l'ambiguïté au sujet de l'art (G. Deleuze et C. Parnet, 1996). Cet espace se pose en alternative à l'ontologie patriarcale de la fixité, de l'ordre, de la certitude et de la solidité. Toutefois, bien que fertile, cette perspective de l'animation fragmente et déstructure les corps, les objets et l'exposition, ce qui risque d'entraîner la désorientation des visiteuses. Ainsi, contrairement à Sheets-Johnstone, qui prône uniquement la mise en œuvre d'un corps résonant en mouvement hors langage pour l'interprétation de l'exposition, j'affirme qu'il n'est pas souhaitable de mettre de côté le corps langagier et analytique. À mon avis, les voix improvisées qui entrent en dialogue pendant la visite, en relation avec les concepts migratoires que l'animatrice met en jeu, constituent un mouvement vers la restructuration et la réorientation. Ensuite, l'écriture créative et analytique de l'éducatrice, qui interprète l'animation de l'art, représente une cristallisation fructueuse des matérialités des espaces lisses de visites. L'écrit-cristal ainsi formé permet au corps-sujet de celle-ci de dévoiler son identité en relation avec ses communautés dans un mouvement liminal de transformation.

Divisions:Concordia University > Faculty of Arts and Science > Communication Studies
Item Type:Thesis (PhD)
Authors:Lemaire, Marie-Hélène
Institution:Concordia University
Degree Name:Ph. D.
Program:Communication
Date:24 September 2015
Thesis Supervisor(s):Sawchuk, Kim
ID Code:980609
Deposited By: MARIE HELENE LEMAIRE
Deposited On:27 Oct 2015 19:37
Last Modified:18 Jan 2018 17:51
All items in Spectrum are protected by copyright, with all rights reserved. The use of items is governed by Spectrum's terms of access.

Repository Staff Only: item control page

Downloads per month over past year

Research related to the current document (at the CORE website)
- Research related to the current document (at the CORE website)
Back to top Back to top